fbpx

Jawad Bendaoud, le «logeur de Daesh», est relaxé

Youssef Aït Boulahcen et Mohamed Soumah ont, quant à eux, été condamnés à respectivement 4 et 5 ans d’emprisonnement.

Jawad Bendaoud, le « logeur de Daesh », a été relaxé des faits de recel de malfaiteurs terroristes. «  Il n’est pas prouvé que Jawad Bendaoud a fourni un hébergement à des terroristes  », a justifié la présidente du tribunal. Jawad Bendaoud doit cependant encore purger quelques semaines de prison pour une autre peine.

Partager c'est aimer!

Préférences de confidentialité
Lorsque vous visitez notre site Web, celui-ci peut stocker des informations via votre navigateur à partir de services spécifiques, généralement sous forme de cookies. Ici, vous pouvez modifier vos préférences de confidentialité. Veuillez noter que le blocage de certains types de cookies peut avoir une incidence sur votre expérience sur notre site Web et sur les services que nous proposons.