fbpx

Gironde : au McDo, elle trouve un bout de gant maculé de sang dans son wrap

Audrey Walle, originaire de Saint-Quentin-de-Baron, dans le Libournais, a porté plainte à la gendarmerie.

Audrey Walle n’en revient toujours pas. Vendredi soir, son mari venait de passer au drive du McDonald de La Sauve, dans le Créonnais, et elle dégustait son wrap tranquillement chez elle jusqu’à une drôle de sensation.

« Quand j’ai sorti le morceau de ma bouche, j’ai déroulé deux morceaux de bout de doigt en latex avec du sang à l’intérieur », raconte cette habitante de Saint-Quentin-de-Baron.

« Une compensation ridicule »

Ce genre d’équipement est utilisé en cas de coupure à un doigt dans le milieu de la restauration.

Choquée, outrée, elle s’empresse de rappeler le Mc Donald en question. « Mon interlocuteur disait ne pas comprendre, que ce n’était pas possible car de ce côté-là de la cuisine, on n’utilisait pas de gants. Puis il m’a proposé de revenir pour nous offrir un wrap. » Une compensation ridicule pour la mère de famille qui décide alors de rendre publique son histoire sur sa page Facebook, photo à l’appui.

Sud Ouest
CRÉDIT PHOTO : REPRO FACEBOOK AUDREY WALLE

Il faut croire qu’un message sur Facebook est plus pris au sérieux qu’un coup de téléphone puisque le même soir, vers 23 heures, elle reçoit un message privé d’un haut responsable de McDo. Un rendez-vous téléphonique est convenu pour samedi soir 18 heures.

Des excuses et une plainte

L’homme propriétaire de plusieurs McDo franchisés en Gironde, dont celui de la Sauve, appelle « pour s’excuser au nom de McDo et de toute son équipe ». Et de proposer à Audrey une visite en famille des cuisines. Cette proposition offusque la Saint-Quentinaise qui s’attend à un autre type de compensation. « Si ça avait été une petite erreur, un morceau de papier retrouvé dans mon sandwich, je n’aurai rien dit. Mais là, il y avait du sang. Qui me dit que le personne qui a saignée n’est pas atteinte du Sida, de l’hépatite ou d’une autre maladie. Un enfant aurait pu l’avaler. C’est inadmissible », estime la victime.

Audrey Walle a décidé d’aller porte plainte. Dimanche, elle s’est ainsi rendue à la brigade de Créon et, ces jours prochains, elle va saisir les service d’hygiène rattachés à la direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations.

Elle compte également écrire à McDo France qui aurait ouvert un dossier sur cet « accident ».

Partager c'est aimer!

Préférences de confidentialité
Lorsque vous visitez notre site Web, celui-ci peut stocker des informations via votre navigateur à partir de services spécifiques, généralement sous forme de cookies. Ici, vous pouvez modifier vos préférences de confidentialité. Veuillez noter que le blocage de certains types de cookies peut avoir une incidence sur votre expérience sur notre site Web et sur les services que nous proposons.