fbpx

L’ÉTAT-CIVIL REFUSE QUE LEUR BÉBÉ S’APPELLE BILOUTE

Un jeune couple qui souhaitait prénommer leur fils « Biloute » s’est vu opposer un refus des services de l’état-civil du fait que le prénom porterait atteinte à la dignité de l’enfant.

« Une personne de l’état civil nous a appelés hier pour nous dire qu’elle ne pouvait pas enregistrer le prénom Biloute et que nous devions en trouver un autre », ont raconté Kévin et Cassandra, parents du jeune garçon né jeudi à Lens. « On a choisi ce prénom en hommage à mon grand-père, qui m’appelait Biloute quand j’étais plus jeune » a précisé Kévin.

Cassandra fait part de son désarroi et assure qu’elle ne souhaite pas changer le prénom de son garçon. « On va essayer de voir avec l’état civil ce qu’il est possible de faire, j’y tiens à ma biloute » confie-t-elle désemparée. Le couple espère qu’une suite favorable sera réservée à leur demande et qu’on laissera leur petit Biloute tranquille.

Chaque année en France, des centaines de parents se voient refuser le prénom de leur enfant par l’administration. Le mois dernier à Boulogne-sur-Mer, des parents souhaitaient appeler leur fils « Picon », en hommage au Picon bière. En février à Carvin, c’est le prénom « Golf » qui a été catégoriquement refusé aux parents dont le nom de famille était « Géthéhi ».

Si le refus était maintenu pour Kévin et Cassandra, c’est le procureur de la République qu’ils devront saisir, le tribunal de grande instance étant compétent pour trancher le litige en dernier ressort.

Partager c'est aimer!

Préférences de confidentialité
Lorsque vous visitez notre site Web, celui-ci peut stocker des informations via votre navigateur à partir de services spécifiques, généralement sous forme de cookies. Ici, vous pouvez modifier vos préférences de confidentialité. Veuillez noter que le blocage de certains types de cookies peut avoir une incidence sur votre expérience sur notre site Web et sur les services que nous proposons.