fbpx

Marc Dutroux: « Si j’avais été prêtre, j’aurais pas eu autant d’emmerdes ! »

Il y a eu beaucoup de réactions sur les réseaux sociaux suite au reportage d’Arté sur les cas de prêtres pédophiles dans l’église catholique.

Parmi les nombreux commentateurs, on retiendra celui de Marc Dutroux, qui n’est certes pas près de sortir du sien, mais ça ne l’empêche pas de communiquer sur la toile.

Après avoir visionné le reportage susdit, le détenu belge s’est indigné des pratiques abusives des prêtres incriminés. Mais ce qui a le plus impressionné Marc Dutroux, ce sont les manœuvres effectuées par la hiérarchie vaticane pour protéger sa réputation.

 

A lire aussi : « Tu es un monstre » – La lettre bouleversante de Marc Dutroux à Salah Abdeslam

 

Silence, déplacement des coupables vers des contrées lointaines, mensonges du pape (pour protéger son ami quand il était encore archevêque à Buenos Aires) ont incité au pédophile belge cette remarque laconique :

« Si j’avais été prêtre, j’aurais pas eu autant d’emmerdes »

Il est vrai que Marc Dutroux en curé aurait surement bénéficié aussi de la protection de l’église, et qu’à cette heure, il ne croupirait peut-être pas en prison, mais continuerait encore ses coupables exactions dans un pays africain reculé.

Beaucoup d’internautes se sont offusqué du cynisme de Marc Dutroux, qui tente selon eux, de salir la religion catholique. Mais ceux-ci aveuglés par leur foi, semblent oublier que la seule chose qui reste immaculée dans cette religion, c’est l’hypothétique conception, inventée de toute pièce 1800 ans après.

 

Source

Partager c'est aimer!

Préférences de confidentialité
Lorsque vous visitez notre site Web, celui-ci peut stocker des informations via votre navigateur à partir de services spécifiques, généralement sous forme de cookies. Ici, vous pouvez modifier vos préférences de confidentialité. Veuillez noter que le blocage de certains types de cookies peut avoir une incidence sur votre expérience sur notre site Web et sur les services que nous proposons.