fbpx

Un policier abattu lors d’un contrôle routier à Spa: Ivo serait le suspect, il a été interpellé dans les bois

Amaury D., un policier de 38 ans de la zone de police Fagnes, a été abattu dimanche vers 02h00 du matin avenue Reine Astrid à Spa alors qu’il procédait à un contrôle routier, en compagnie d’un autre agent. Trois personnes étaient à bord du véhicule contrôlé d’où sont partis le ou les tirs mortels.

Selon RTL, le suspect est un homme d’un mètre 85 qui serait né en 1982 et d’origine néerlandaise. Il était vêtu de noir et était à pied et blessé.

« Le forcené, qui se nommerait Ivo, un ressortissant néerlandais, a pris la fuite et serait, lui aussi, gravement blessé. Une photo prise sur les caméras de vidéosurveillance va bientôt être diffusée par la police. », rapportaient nos confrères avant d’annoncer l’interpellation de l’homme en question. Il a été interpellé dans les bois.

Le policier intervenait sur une dispute

Selon le ministère de l’Intérieur, les faits concernent une intervention sur une dispute. Le périmètre est quadrillé ce dimanche dans le centre-ville de Spa et la police fédérale a déployé un hélicoptère qui survole encore la région dimanche à l’aube.

« Le chef de corps m’a téléphoné (dimanche) matin pour me prévenir qu’un de ses hommes avait été abattu alors qu’il procédait à un contrôle routier avenue reine Astrid à Spa », avait expliqué le bourgmestre Joseph Houssa, qui s’est rendu sur place.

Les experts, le labo de la police fédérale et le parquet sont actuellement sur place et procèdent à diverses constatations. Un hélicoptère de la police fédérale a survolé la région spadoise durant plusieurs heures.

De nombreux policiers issus d’autres zones ou de la police fédérale, qui étaient initialement prévus pour assurer la sécurité du Grand Prix de Francorchamps, bouclent l’avenue reine Astrid entre la place du Monument et la rue Adolphe Bastin. Une déviation est mise en place.

Photo Alertez-nous

Une première depuis l’attentat de Liège

Il s’agit du premier agent tué dans l’exercice de ses fonctions depuis les victimes de Benjamin Herman, à Liège, en mai dernier. À l’époque deux agentes de police avaient perdu la vie et deux autres policiers avaient été blessés. L’auteur de l’attaque avait été abattu par les forces de l’ordre.

Partager c'est aimer!

Source :
Préférences de confidentialité
Lorsque vous visitez notre site Web, celui-ci peut stocker des informations via votre navigateur à partir de services spécifiques, généralement sous forme de cookies. Ici, vous pouvez modifier vos préférences de confidentialité. Veuillez noter que le blocage de certains types de cookies peut avoir une incidence sur votre expérience sur notre site Web et sur les services que nous proposons.