fbpx

Un violeur de plus de 200 mineurs extradé vers son pays

Un homme accusé d’agressions sexuelles contre au moins 276 enfants et adolescents en Colombie, ainsi que de pornographie infantile, a été extradé jeudi du Venezuela, a-t-on appris de sources officielles. Juan Carlos Sanchez, qui se faisait appeler le « Loup féroce » sur le web, est en outre accusé d’avoir vendu des vidéos des viols de ses victimes à des pédophiles, a précisé la procureure générale adjointe en Colombie, Maria Paulina Riveros, lors d’une conférence de presse.

Selon un communiqué du Parquet, l’accusé abordait des mineurs dans des centres commerciaux de la ville caribéenne de Barranquilla (nord de la Colombie), «  leur offrait de l’argent pour les emmener  » puis partageait ensuite ses «  actes sexuels  » sur internet.

Sous le coup d’un mandat d’arrêt d’Interpol, il avait été arrêté le 29 novembre 2017 dans la ville vénézuélienne de Maracaibo après plusieurs mois de recherches le long de la côte des Caraïbes. La Colombie avait formalisé l’ordre d’extradition deux mois plus tard.

Il y a probablement d’autres victimes

La police enquêtait depuis cinq ans sur cet homme et avait pu le localiser suite à un avis des autorités mexicaines, qui avaient arrêté un homme en possession de centaines de vidéos expédiées par Juan Carlos Sanchez, a précisé le général Jorge Vargas, chef de la Direction d’investigation criminelle et Interpol (Dijin) de Colombie.

Le général Vargas a estimé qu’il y avait « probablement » d’autres victimes de ce violeur présumé au Venezuela.

Partager c'est aimer!

Préférences de confidentialité
Lorsque vous visitez notre site Web, celui-ci peut stocker des informations via votre navigateur à partir de services spécifiques, généralement sous forme de cookies. Ici, vous pouvez modifier vos préférences de confidentialité. Veuillez noter que le blocage de certains types de cookies peut avoir une incidence sur votre expérience sur notre site Web et sur les services que nous proposons.