fbpx

Un policier privé de liberté pour avoir tué son père à Gembloux

Un policier en congé maladie depuis près de deux ans a été arrêté le 10 octobre pour avoir tué son père de 92 ans le 9 mai dernier à son domicile à Gembloux, indique vendredi le parquet de Namur, confirmant une information du journal L’Avenir. Son mandat d’arrêt a été prolongé d’un mois vendredi dernier en chambre du conseil.

La mort n’avait pas semblé suspecte au médecin de la famille qui avait délivré le certificat de décès. C’est seulement il y a une dizaine de jours, à la suite de déclarations enregistrées par son épouse, que le policier a été rattrapé par la justice. Les enregistrements, dans lesquels l’homme avoue avoir mis fin aux jours de son père, ont été apportés à la police qui a rédigé un PV.

Interpellé au début de la semaine passée, le policier a d’abord nié les faits avant de passer aux aveux et de reconnaître qu’il a étouffé son père de ses propres mains. Toujours selon L’Avenir, il dirait avoir agi de la sorte pour abréger les souffrances de son père mais le crime pourrait être d’origine financière.

Âgé d’une cinquantaine d’années et domicilié à Chastre dans le Brabant wallon, l’homme a été arrêté le 10 octobre pour assassinat. Son mandat d’arrêt a ensuite été prolongé d’un mois vendredi dernier par la chambre du conseil de Namur.

Partager c'est aimer!

Préférences de confidentialité
Lorsque vous visitez notre site Web, celui-ci peut stocker des informations via votre navigateur à partir de services spécifiques, généralement sous forme de cookies. Ici, vous pouvez modifier vos préférences de confidentialité. Veuillez noter que le blocage de certains types de cookies peut avoir une incidence sur votre expérience sur notre site Web et sur les services que nous proposons.