fbpx

Charleroi: la chambre du conseil a libéré le blogueur Cédric Zachariou, mais il ne peut plus commenter les actions des Gilets jaunes

Le parquet estimait qu’il avait un rôle d’agitateur et d’incitateur à l’émeute sur les réseaux sociaux, étant suivi par plus de 31.000 suiveurs et invoquait l’impératif de la sécurité publique.

L’avocate de Cédric Zachariou a, elle, évoqué les commentaires nombreux de ces suiveurs qui ne comprennent pas pourquoi il est en prison. Et a insisté sur le fait qu’on ne pouvait établir de lien direct entre ses propos et les actions débordantes des gilets jaunes et/ou casseurs.

Partager c'est aimer!

Préférences de confidentialité
Lorsque vous visitez notre site Web, celui-ci peut stocker des informations via votre navigateur à partir de services spécifiques, généralement sous forme de cookies. Ici, vous pouvez modifier vos préférences de confidentialité. Veuillez noter que le blocage de certains types de cookies peut avoir une incidence sur votre expérience sur notre site Web et sur les services que nous proposons.