fbpx

Une mère poignarde les trois hommes qui violaient sa fille et elle en tue un, les 2 autres iront en prison.

En Afrique du Sud, tout le monde connaît maintenant la « Lion Mama ». Cette mère est devenue très célèbre après qu’elle soit venue en aide à sa fille qui était en train de se faire violer en poignardant ses trois agresseurs, dont un qui a été blessé mortellement. Aujourd’hui, la maman se dit ravie de voir que les deux autres agresseurs qui ont survécu à l’attaque passeront les 30 prochaines années en prison.

La « Maman Lionne » est âgée de 57 ans et sa fille qui a été victime des agresseurs a 27 ans.

Tout avait débuté à Zwartwater, un village situé en Afrique du Sud.

La « Maman Lionne » était alors en train de préparer un repas pour sa fille quand une amie de celle-ci est arrivée en trombe à la maison pour avertir la mère que sa fille était en train de se faire attaquer. Selon ce qu’affirmait l’amie, trois hommes avaient enlevé la jeune femme de 27 ans pour la traîner jusqu’à un bâtiment alors qu’ils lui enlevaient ses vêtements.

La mère a aussitôt tenté de contacter la police, mais en vain. Elle a donc pris le couteau avec lequel elle était en train de couper ses légumes pour le repas et elle est partie en direction de l’endroit où sa fille avait été aperçue la dernière fois.

Selon ce que rapportent les médias locaux, la mère aurait couru sur une distance d’un peu plus de 3km pour se rendre à l’endroit désigné.

C’est lorsqu’elle a entendu les hurlements de sa fille qu’elle a compris qu’elle devrait maintenant agir.

La mère a donc défoncé la porte d’où provenaient les hurlements et elle a découvert trois hommes nus qui se tenaient devant sa fille en détresse.

L’instant d’après, la mère attaquait énergiquement les trois hommes à l’aide de son couteau, tuant sur le coup Zamile Siyeka et blessant gravement Zolisa Siyeka, 24 ans, et Mncedisi Vuba, 31 ans.

Les deux hommes blessés se seraient aussitôt effondrés dans leur propre mare de sang.

La mère a ensuite pris soin de sa fille pour la réconforter en attendant l’arrivée des secours.

Lorsque les ambulanciers sont arrivés sur les lieux, ils ont déclaré le décès de Zamile Siyeka, puis ont ordonné que les deux autres blessés soient rapidement conduits à l’hôpital.

Suite à ce sauvetage héroïque, la mère avait été accusée de meurtre, mais aussi de deux autres accusations de tentatives de meurtre.

Des citoyens avaient récolté de l’argent pour l’aider à se défendre devant la justice, mais heureusement, les accusations ont été abandonnées après 3 semaines.

Quant aux deux violeurs qui ont survécu, ceux-ci auraient pu avoir été condamnés à vie, mais comme ils ont été gravement blessés, le juge a décidé de les condamner à une peine de 30 ans de prison.

La « Maman Lionne » se dit très ravie de ces sentences.

Partager c'est aimer!

Related Posts

Préférences de confidentialité
Lorsque vous visitez notre site Web, celui-ci peut stocker des informations via votre navigateur à partir de services spécifiques, généralement sous forme de cookies. Ici, vous pouvez modifier vos préférences de confidentialité. Veuillez noter que le blocage de certains types de cookies peut avoir une incidence sur votre expérience sur notre site Web et sur les services que nous proposons.