fbpx

Liège: une surveillante d’école se tape un élève de 11 ans



Le parquet a requis vendredi devant le tribunal correctionnel de Liège une peine de 3 ans de prison assortie d’un sursis probatoire contre une surveillante d’école primaire âgée de 38 ans poursuivie pour avoir commis des attentats à la pudeur sur un garçon âgé de 11 ans. La prévenue avait développé une relation amoureuse avec l’enfant de son compagnon.

Une première relation avec le père de l’enfant
La relation amoureuse que la prévenue avait développée à l’égard de l’enfant s’était terminée en août 2016 lorsque la grand-mère de ce jeune garçon avait reçu ses confidences. La prévenue avait initialement entamé une liaison avec le père de cet enfant. Elle avait ensuite développé de sentiments amicaux envers le jeune garçon puis elle en était tombée amoureuse.
La prévenue avait commis des attentats à la pudeur sur l’enfant. Le dossier révèle des faits de caresses, de baisers et de suçons commis sur l’enfant qui aurait aussi été photographié partiellement nu sur le lit de la prévenue.
En recherche d’amour maternel
L’enfant, en recherche d’amour maternel après avoir subi durant sa jeunesse des faits de viol, n’était pas demandeur d’une relation amoureuse avec la prévenue. Il avait reçu plusieurs déclarations d’amour de la prévenue qui le considérait comme son petit ami.
Le parquet a requis une peine de 3 ans de prison contre la prévenue sans s’opposer à un sursis. L’avocat de la prévenue a sollicité le sursis probatoire en soutenant que sa cliente était dans une situation de «burn out» et qu’elle avait confondu ses sentiments envers le père et le fils. Le jugement sera prononcé le 18 janvier.


Liège: une surveillante d’école se tape un élève de 11 ans
Vote pour cette page

Partager c'est aimer!



Source :

Source

Related Posts