fbpx

Une Belge de 32 ans enlevée, séquestrée et violée durant deux mois par six Tunisiens



Les autorités italiennes ont ouvert une enquête suite à la séquestration présumée d’une Belge de 32 ans par six Tunisiens à San Remo.

Six Tunisiens, âgés de 23 à 50 ans sont officiellement accusés de violences sexuelles en groupe, d’enlèvements, d’exploitation et de proxénétisme. Comme l’expliquent les médias italiens, les six hommes l’auraient maltraitée après l’avoir séquestrée et l’auraient également obligée à se prostituer en janvier et février 2017.
Le procureur général d’Imperia va très prochainement entendre la victime, une Belge de 32 ans vivant sur la Côte d’Azur.
La femme sera entendue le 25 janvier par le juge d’instruction. Selon cette jeune trentenaire, elle aurait été attachée au lit et violée par les Tunisiens et certains « clients », le tout évidemment contre des sommes d’argent.
La femme, qui était entrée en contact avec les Nord-Africains pour acheter de la drogue, a été libérée après deux mois de harcèlement.
Qui était cette dame ? Comment a-t-elle pu être séquestrée pendant deux mois sans qu’on ne la retrouve. Autant de questions qui n’ont toujours pas été élucidées jusqu’à présent.
La police refuse pour l’instant de donner plus de détails quant à cette sordide histoire.
T’as aimé l’article Ket ? Note le

Une Belge de 32 ans enlevée, séquestrée et violée durant deux mois par six Tunisiens

3.7 (73.33%) 3 votes





Partager c'est aimer!



Source :

Source

Related Posts